Quand la pensée positive rencontre les ténèbres…

Les ténèbres sont habituellement « silencieuses ». Avec des guillemets, car pour se cacher, ces ténèbres laissent souvent passer beaucoup de mots, beaucoup de bruits… Ces ténèbres se croient souvent très intelligentes, pensent être très bien cachées, mais parfois on les démasque. C’est incompréhensible, car c’est assez rare. Mais à force de faire illusion, on doit manquer de recul et on est percé à nue. C’est extrêmement désagréable, on est pris en faiblesse et en même temps… Et bien on nous voit tel qu’on est. Parfois, la personne en question ne s’en rend même pas compte. Mais pour moi, c’est comme si elle avait mis à jour un très grand mystère, que je croyais cacher très très bien…bulle Il faut croire que les secrets ne sont pas faits pour être gardé… Et qu’ils sont peut être très mal gardé. Peut être même qu’on veut qu’ils ne le soient pas. On ne sait plus trop. Peut être que c’est comme une grande chasse au trésor, protégé par une succession d’énigme… A la clé… Notre vrai NOUS. La pensée positive. Une claque dans la gueule. Si tout a une raison, s’il n’y a pas de hasard… Comment expliquer ma vie ? Cette injustice si cruelle. Comment croire à cela, et vivre cette vie en même temps. Ne pas tout prendre personnellement. Ok. Tout à une raison. L’accepter sans le comprendre. Accepter de ne jamais le comprendre avant la fin…