Une vie en décalée…

La vie, c’est pas un truc facile à vivre, pour personne.

Pas de notice, pas de règles… On est là et puis on se débrouille. Ou pas…

La famille, les amis, le boulot, etc…

Il y a les normes sociales, des lois, des choses « qui se font » et d’autres « qui ne se font pas »…

Tout dépend de notre éducation et de nos valeurs… Et de sans doute touuuut un tas d’autres choses, moi j’en sais rien, j’ai pas fait socio.

Ce que je sais, c’est que ma vie, elle est en décalée du reste du monde.

Et qu’on est bien nombreux à vivre dans ce monde parallèle. Avec tellement de dimension…

Rien n’a plus le même impact, la même importance.

L’impression d’être derrière une vitrine invisible, de voir le monde défilé et ne pas vraiment avoir la possibilité de suivre le reste du groupe.

Le groupe des gens qui sourient à la vie, naïvement. Qui peuvent répondre normalement à la question « Comment ça va? » Rien que cette phrase, cela signe ce décalage.

Et qui ont des p’tits soucis. Finalement, c’était tellement bien d’avoir des p’tits soucis…

Pour moi les choses ne raisonnent pas forcément de la même façon que pour d’autres.

Souvent incomprise… Peut-être jugée ?… Allez savoir…

chemin-du-coeurUne dure journée pour certains et puis ça ira mieux demain. Pour moi, ça ira peut être mieux dans 2 jours… Un planning un peu contrariant ? Pour moi, une angoisse à gérer comme je peux.

Et en parallèle de ça, l’effort constant pour raccrocher le wagon largué derrière au reste de la locomotive… Une loco qui avance toujours plus vite, pas de pause, jamais.

Se battre 2 fois plus fort pour arriver à assurer le minimum syndical.

Et surtout la difficulté d’être soi-même le témoin de ça. De ce changement.

Se voir sur le bord du chemin…

Ne pas vouloir y rester, mais avoir du mal à le quitter…

Ne pas savoir comment…

 

Publicités

6 commentaires sur “Une vie en décalée…

  1. Jessica, cette vie en décalée, je l’entends, je la comprends.
    Cette vie en décalée, je la vis aussi, oui, avec mes petits soucis. Sans travail.
    Grâce à notre système, je sais que j’ai de la chance.
    Mais Rien n’est plus comme avant. Comme pour toi.
    Je suis en empathie avec toi et j’admire ta force d’avancer dans ce travail que tu as découvert.
    Ton image de la locomotive pourrait bien me convenir, mais quelquefois mes pensées imaginent une locomotive à l’arrêt, inutile.
    Continue à te battre.
    A bientôt.

  2. Un monde qui n’est plus le notre, on fait semblant, on porte un masque devant tous ces gens, la famille…. Un proche m’a dit il y a quelques jours, (une personne qui ne me voit pas souvent) « Alors le moral a repris le dessus, ça va mieux!!!!! » Et là j’ai failli me mettre en colère, je me suis dit mais quel imbécile. Qu’ils viennent vivre à la maison ces personnes pour voire comment on vit, pour voire dans quelle souffrance nous sommes au quotidien. Et oui des jours ou forcément on essaie de ne pas craquer et d’autres tout s’effondre car on ne tient plus à force de faire semblant…. Le quotidien est plus souvent fait de pleurs, le bonheur nous le connaîtrons plus jamais. Nous allons devoirs porter cette souffrance tout le reste de notre vie…. Et oui pourtant la vie continue, mais c’est si dur…..

  3. Les jours, les mois, les années se suivent et ne ressemblent pas. On appréhende certaiens dates (anniversaires, fêtes de famille…)… et finalement elles passent sans « rien », sans larme (j’en culpabiliserais presque). Et d’autres jours, en revanche, alors que rien ne laissait le présager, la vague s’abat sur nous avec ses torents de larmes. On ne peut que subire, attendre la prochaine accalmie… et comme vous l’écrivez si bien  » raccrocher le wagon largué derrière au reste de la locomotive… » Parce que la vie continue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s