L’histoire d’un petit clown…

C’est l’histoire d’un petit clown.

Ce petit clown il était très gai et joyeux, toujours. Il se promenait toujours avec une jolie fleur dans un vase.

Pas un jour sans le sourire, pas un jour sans une attention pour un ami.

Ce clown avait un secret pour sembler toujours de bonne humeur.  Quand il était triste, les larmes ne coulaient pas sur son visage, mais allaient remplir son petit vase…

Tant qu’il reste de la place dans son vase, il peut continuer à rire et à faire rire.Mais dès que le vase est rempli, il faut qu’il arrête un peu et qu’il s’occupe de vider et de nettoyer son vase. S’il ne le fait pas, il va passer sa vie à nettoyer par terre ce qui déborde du vase sans plus jamais pouvoir faire le clown

Ce petit clown, vous l’avez en vous, je l’ai en moi.

Parfois je vois bien que le vase se remplit. Et le petit clown, il fait semblant de ne rien remarqué…

Il fait semblant d’être occupé, de s’amuser. Mais il n’est pas tranquille… Il sait qu’il va devoir tout nettoyer, mais il ne peut pas s’empêcher de continuer à faire semblant…

Mais ça ne dure pas longtemps…

La réalité le rattrape… Toujours.

8945766-un-clown-triste-mime-feminin-avec-une-fleur-rouge

Publicités

4 commentaires sur “L’histoire d’un petit clown…

  1. Jessica, tu as raison mais, imagine que ce vase il l’ait posé sur une terre fertile et lis : »Les larmes sont comme la pluie printanière.
    Qu’elle arrosent ton jardin secret, comme elles pénètrent dans la terre
    Pour que grandisse une fleur sur des horizons plus bleus… » Jean marie

  2. La dure réalité de la vie écrite ainsi. ……Chaque fois qu’un mail de Roseenchantée arrive je suis toujours contente ……..un bien être qui va durer le temps de la lecture ….et bien plus ……..

    Ce matin en roulant m’est venue à l’esprit que désormais NOUS TOUS(enfin moi c’est sûr ) sommes devenus les spectateurs de notre vie …….ça rejoint le petit clown ……….nous sourions…. sommes enjoués…. agités même histoire d’en faire un peu plus (ne pas faire porter aux autres notre douleur)……se dire que notre enfant est bienheureux et n’embarrassons pas les autres qui un jour auront leur croix à porter ……….mais oui ça fait mal et ça demande un effort surhumain souvent ……..et on le fait ………………il faut agrandir son horizon et se dire ainsi va l’humanité ………NOTRE histoire et celle de NOTRE ENFANT elle est à nous …….SI PRECIEUSE ……….la partager on le peut mais on doit avoir face à soit l’amour capable de la recevoir ……..il y a de l’amour pour ça ……………il y a des personnes qui ont besoin de partager la vie de notre enfant avec nous …on le sent …et là c’est bon de parler ,raconter ,vivre intensément encore avec eux qui nous ont quitté(et dans ces moments là quand on est en communion avec une personne comme ça notre enfant est toujours là …ce sont des moments précieux) ……….enfin dans ce que l’on écrit on s’inspire forcément de notre vécu …..je pense que vous me saisissez un petit peu ….

    Je reviens au mot bienheureux qui vous aura peut-être choqué ……………en fait Tahiti est un tout petit pays ….magnifique certes mais humainement très simple (un peu comme on vivrait à la campagne en métropole)(malgré le parc automobile impressionnant de grosses voitures) (mais bon ce sont les jouets des adultes et pourquoi pas dans le fond)………………………..Donc comme c’est une petit pays nous avons un évêque et il pourrait être un ami ….parfois il y a un petit article dans le journal sur une question de société qu’on lui pose et il répond un peu comme un papa ………..il faut savoir que les Polynésiens sont très croyants et surtout PRATIQUANTS …..dans le temps et parfois encore c’était un peu ‘fétichiste ‘mais depuis les colonisations les Eglises ont fait leurs place …….Dans tous les cas Dieu reste le même(c’est ce que je pense ça vous l’avez compris Jessica même si je ne suis pas encore revenue sur un certain courrier mais je le ferai un jour…..) .Et donc dans un article récemment il était question qu’on avait donné l’extrême onction à un bébé ………Suite à quoi notre évêque cite « mais qu’elle idée !!!!!!! un enfant est bienheureux …car sans faute ……cette démarche est inutile »……..seulement ici à Tahiti on est si naturel ……………et bien cela m’a fait beaucoup de bien sa réaction (si catégorique !) Oui nos enfants sont sans faute et moi quand j’ai très mal ça me fait du bien de penser qu’ils sont bienheureux ………ce n’est pas de l’hypocrisie et une fuite comme le disent souvent les non croyants. C’est mon rêve le plus merveilleux………………….

    J’ai écrit tout ça très vite …..interprétez le en tenant compte de ça …………………………bon courage pour continuer la route (la même que le notre)………à bientôt sans doute

    Toujours merci de vous exprimer ainsi

    Marianne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s