J’ai compris quelque chose

livre-page-coeur

Ce soir, j’ai envie de vous parler du deuil…
Ah, ça ne commence pas gaiement, il est vrai. Mais il est bien question sur ce blog de la mort, même si ce mot peut rester aussi tabou que l’on veut…

C’est peut être mon milieu professionnel qui veut ça, ou juste ma nature, mais les mots, quels qu’ils soient, ne me font pas peur. Souvent, les enfants me rejoignent sur ce point.

On perd la chair de sa chair et on entend parler de faire son deuil, qu’il faut du temps pour ce genre de chose, qu’il faut avancer…

« Faire son deuil » FAIRE – SON – DEUIL
A-t-on inventé cette horrible expression pour rajouter à notre douleur ?
Il faut tourner la page ? Tirer un trait sur le passé ? Revivre ? Oui parce qu’il y a encore mon fils, alors pas le choix ?

Parce que moi, quand j’entendais cela, 11 mois en arrière, c’est comme si on me poignardé en plein cœur, mon cœur déjà en miette. Car j’avais l’impression qu’il était bien question de tourner une quelconque page… L’horreur totale !

Alors, euh… On fait comment un deuil ? On attend que le temps (parait-il un allié précieux…) passe ? On range la chambre ? On retire les photos ? Ou faut les garder ? Les cacher ?

On fait quoi ????? Personne ne sait… Et malgré l’horreur que cela m’inspire, je fais regarde à droite à gauche, le net, les livres, les pro, c’est peut être moi qui suis dans le faux après tout…

Bien compliqué dans ce monde qui cache si bien ses morts de trouver une explication ! Mais heureusement, quelques personnes ne se découragent pas de notre société et font des recherches plus poussées pour aider des personnes comme moi, peut être comme vous.

Le docteur Fauré apporte une aide précieuse dans ce domaine et récemment, certaines choses qu’il a dites ont raisonné en moi d’une façon un peu spéciale.
Peut être le comprendrez-vous.
.
Voici ce qu’il dit en synthèse :

« Prenez un livre, très poignant. Un livre qui vous fait ressentir une émotion intense à chaque page. La plus belle histoire d’amour au monde ! Vous le lisez, vous êtes bouleversé, transporté…
1 semaine après, vous le relisez, trouvez de nouveau passage, des détails que vous n’aviez pas remarqué, toujours la même émotion, intense très intense, vous pleurez…
1 fois, 10 fois, 1000 fois le même livre.
Que se passe-t-il à la 1000ième une fois ?

L’émotion n’est pas si intense, vous êtes émus par certains passages, l’émotion est forte en vous sans qu’elle vous submerge.

Pas une virgule n’a changé, pas un mot n’a changé. Il n’est donc pas question d’oublier quoi que ce soit (ouf ! Faire son deuil, n’est donc pas une histoire d’oubli !)

On a au contraire intégré l’histoire, en revenant dessus encore et encore. On a usé progressivement, non pas l’histoire, mais la charge émotionnelle, qui rend le livre si bouillant quand on ne l’ouvre jamais. »

Alors moi, je vais continuer à tourner les pages de mon livre… Revenir au début pour recommencer, encore et encore. Car en reculant de cette manière, contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est bel et bien avancer !

Quelque part, je m’en doutai, je le ressentais…
Ca n’est pas en t’oubliant Liah chérie et en ne parlant pas de toi que quelque chose va s’arranger, que la douleur va diminuer!
Au contraire, j’ai besoin de toi, encore et encore!
De te raconter, de continuer à t’aimer… Toujours…

Car faire son deuil, c’est cela, je l’ai compris.
Pensé à toi et qu’à cet instant là, l’amour prenne le dessus sur la douleur…

Comme je t’aime mon coeur, mais… je n’y suis pas encore…

Et voici le lien de la conférence complète du Dr Christophe Fauré, pour les personnes intéressées :

Le passage dont je parle se situe vers la 35ème minute.

Publicités

3 commentaires sur “J’ai compris quelque chose

  1. De relire les moments de vie de Liah me la rappelle encore et encore à ma mémoire, l’impression d’entendre sa voix m’appeler « maîtresse », de la revoir à califourchon sur sa chaise, de revoir ses yeux pétillants… et cela fait un bien fou… sentiment réconfortant et doux que malgré son absence physique, elle est toujours là parmi nous. Merci Jessica

  2. c’est normal de penser ainsi et c’est même anormal de ne pas le faire… j’ai reçu le livre et il est lu et relu, toutes mes pensées pour vous… Liah est entrée dans nos vies et n’en ressortira plus … ❤ ❤ mamounette laurence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s