Le temps d’une nuit…

Rares sont les instants dans une journée où ma Liah n’est pas dans mes pensées…
Parfois elle m’accompagne simplement dans ce que je fais, parfois une réminiscence survient et un souvenir de notre vie s’impose à mon esprit… Je n’aurai pas assez de toute une vie pour écrire tous ces souvenirs… Ce quotidien si facile, si banal… Ces moments partagés qui resteront à jamais gravés…

Heureusement, toute les deux, Liah et moi, on a croqué dans la vie…

Je ne sais pas pourquoi, ces 6 années ½ nous les avons passé à 10 000 à l’heure…
Profitant quasiment de chaque week-end pour s’évader, découvrir des choses ensemble… Ne tenant pas en place, nous avons partagé de nombreuses activités, chacune d’elles nous offrant un instant privilégié et un souvenir unique…

Je revois Liah monté fièrement son poney Bison, se tenir face à un immense mur d’escalade toute excitée le découvrant pour la première fois, pratiquer la natation « à sa façon », aller d’agrès en agrès à la salle de gym, danser en étant complètement dans sa bulle, être blasée à sa première leçon de piano, imiter maman en danseuse orientale, tomber et tomber et tomber en essayant le roller, le vélo, et j’en oublie bien sûr… Que de fierté, de rire, de joie partagée !!

Il est difficile ensuite de relever la tête… Car là, les images de tout ce qu’elle ne découvrira jamais s’emmêlent les unes aux autres et me prennent à la gorge, m’étouffant presque…

Non… Ne pas y penser…

Avant de dormir, toujours la même idée à laquelle se raccrocher… Tenter de s’apaiser pour trouver le sommeil et surtout plus que le sommeil, les rêves… Peut être…

Je caresse chaque soir le même doux espoir… Celui de rêver d’elle… Il n’y a que là où je me sente réellement bien… Quand elle est là, l’ordre des choses est rétabli, la vie reprend du sens…

Mais c’est une vie rêvée…

Car la vie n’a réellement aucun sens… Elle est, c’est tout… Elle continue, toujours dans le même sens… Et nous devons nous battre et nous débattre pour qu’elle ressemble à quelque chose qui a plus ou moins du sens…

Alors, pour prendre les contre sens, il nous faut fermer les yeux… Et là, oui… Le sens de ma vie est clair ! Etre auprès de mes deux enfants… Plus de déchirement, je redeviens moi-même…
Ma petite étoile et mon soleil, qui guide ma vie…

Ensemble… Le temps d’une nuit…
7d83f1a92943d22c21f03141f695ae07

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s